Forum Zoonaute

Forum de l'Association Zoonaute pour les passionnés des parcs animaliers

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 36 le Mer 14 Aoû 2013, 15:24


[Revue de presse] Changement de têtes au zoo de La Garenne

Partagez
avatar
Yoan
Admin
Admin

Messages : 10775

[Revue de presse] Changement de têtes au zoo de La Garenne

Message par Yoan le Mar 19 Nov 2013, 17:40

lacote.ch a écrit:Le directeur du zoo cède la place à un spécialiste en ornithologie.

Le zoo de La Garenne est en pleine mutation. Non seulement parce que son déménagement sur une parcelle de 30 000 m 2 est à bout touchant, mais aussi parce que le Conseil de fondation vient de nommer un nouveau directeur à la tête du parc zoologique. Après quatorze ans de bons et loyaux services, Pierre Ecoffey quittera donc l'établissement à fin décembre. Quant à son remplaçant, Michel Gauthier-Clerc, il commence à prendre ses marques, puisqu'il a pris ses fonctions au début du mois.

" Il est clair que le 23 décembre au soir, je quitterai le zoo avec un petit pincement au coeur, admet Pierre Ecoffey. Mais pour la première fois depuis quatorze ans, je pourrai passer Noël et Nouvel An en famille. Voilà bien longtemps que cela ne m'était pas arrivé! "

Il a aimé s'occuper de la réintroduction du gypaète

Arrivé à La Garenne comme stagiaire, alors que son fondateur Erwin Meier était encore aux commandes du navire, Pierre Ecoffey connaît les lieux comme sa poche. Il a participé avec beaucoup d'émotion à de nombreuses réintroductions de gypaètes, suivant les poussins de leur naissance à leur lâcher. " J'ai vécu des moments extraordinaires ici, se souvient-il. Certains projets ont abouti, d'autres pas. Mais il est clair que ce qui m'a le plus marqué, c'est le programme de réintroduction du gypaète. C'est "la" carte de visite du zoo. Le mâle gypaète est plus âgé que moi, rendez-vous compte! Bien sûr, je regrette de ne pas pouvoir mener à bien jusqu'au bout l'aventure mais, d'un autre côté, je suis assez content de ne plus devoir passer des heures dans les bouchons, matin et soir, pour me rendre au travail. Je pourrai consacrer davantage de temps à ma famille. C'est l'occasion pour moi de me tourner vers de nouvelles activités ". Ce biologiste, spécialisé en zoologie, reconnaît qu'il s'est plongé corps et âme dans la gestion de ce zoo, en survie permanente. " Ce n'est pas un mal d'amener un peu de sang neuf à La Garenne ", conclut-il.
Son remplaçant, Michel Gauthier-Clerc, prend actuellement ses marques. Français d'origine jurassienne, il est titulaire d'un doctorat en médecine vétérinaire et d'un doctorat en écologie.

De l'Antarctique à la Camargue

Ce naturaliste passionné par les oiseaux a étudié durant sept ans les manchots royaux en Antarctique, dans l'archipel des îles Crozet, pour le compte du CNRS (Centre national de recherches scientifiques). Et pour sa thèse vétérinaire, il a étudié les canards en Camargue, travail qui lui a permis de travailler notamment avec des membres de la Fondation Hofmann. Il a ainsi pu nouer de précieux contacts avec des personnes influentes et forts connues dans le monde de l'ornithologie. Originaire de Septmoncel, dans le Jura voisin, il a quitté la Camargue il y a trois ans, emmenant avec lui femme et enfants. Ses loisirs, c'est truelle ou marteau en main qu'il les passe, retapant petit à petit la vieille ferme familiale. " J'espère faire mieux connaître La Garenne de l'autre côté de la frontière, admet-il. J'étais très étonné de voir qu'à Genève, quasiment tout le monde connaît ce zoo, pour y avoir été au moins une fois ou l'autre en course d'école! " Quant au déménagement du zoo, il admet que c'est principalement au Conseil de fondation de mener le jeu. " Je sais que l'on attend la décision d'octroi ou non d'un prêt par le Canton. Mais, à ma connaissance, ce projet n'est pas remis en question par le refus du PIR ".
Ce jeune vétérinaire va évidemment mettre ses multiples compétences à disposition de La Garenne, " mais il y a des gens extrêmement expérimentés ici et il n'est pas question de se passer de leurs connaissances ", admet-il avec humilité.

"Il n'y a aucune raison de faire la révolution"

La réintroduction des gypaètes est toujours d'actualité, " même si le mâle du zoo a déjà bien donné. Il est maintenant âgé, et il est peut-être temps d'introduire de nouveaux gènes dans les lignées. Il va de soi que cet oiseau finira ses jours au zoo ". Pour ce jeune père, " il n'y a aucune raison de faire la révolution. Nous allons poursuivre sur le chemin tracé par mes prédécesseurs qui ont fait du bon boulot ".
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
"Si les abeilles disparaissaient, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre"; Albert Einstein

« Le but d'un zoo est de ne pas tenir des animaux, mais d'assurer le futur des espèces »

    La date/heure actuelle est Jeu 15 Nov 2018, 18:04