Forum Zoonaute

Bienvenue sur le forum de l'Association Zoonaute !
Forum Zoonaute

Forum de l'Association Zoonaute pour les passionnés des parcs animaliers

Pour avoir accès à la totalité du forum, il suffit de vous inscrire et de poster un message!

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Une espèce à découvrir

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 36 le Mer 14 Aoû 2013, 15:24

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 9478 messages dans 5616 sujets

Nous avons 675 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est ju-ju


Les métiers du Parc zoologique de Paris

Partagez

Yoan
Admin
Admin

Messages : 8244

Les métiers du Parc zoologique de Paris

Message par Yoan le Jeu 16 Jan 2014, 16:11

Présentation des personnes qui font vivre le zoo. Cette semaine, c'est Olivier, gestionnaire de la collection reptiles et amphibiens.

Passionné des petites bêtes depuis tout jeune, Olivier Marquis, gestionnaire de la collection reptiles, amphibiens et invertébrés a rejoint les équipes du Parc zoologique de Paris en août. Un œil sur les élevages, l'autre dans ses recherches, le curateur se raconte.

Dissimulé dans ses pièces d’élevage, sous le Grand Rocher, Olivier Marquis vérifie ses terrariums. Soulevant un souci de température dans une des pièces d’un coté, réfléchissant à un éclairage horticole de l’autre, observant son élevage de grillons au passage, il est ce matin sur tous les fronts.

Biologiste de formation, ce docteur en biologie a rejoint les rangs des équipes animalières du Parc zoologique de Paris en tant que gestionnaire de la collection reptiles, amphibiens et invertébrés.

Au quotidien il gère l’arrivée des espèces et la mise en place des protocoles d’élevage avec l'équipe de soigneurs, il s’assure de la réception des vivariums dans de bonnes conditions et de l’agencement des équipements nécessaires à la représentation du milieu naturel dans les terrariums (régulation du climat, éclairage, décors et végétations). Le Parc zoologique vient également de se lancer dans les élevages de proies pour qu’à terme, il soit autonome dans la production d’insectes servant à nourrir ces espèces.

Une mygale à 10 ans, un python à 11

Les reptiles, amphibiens et autres arthropodes constituent pour le curateur une passion innée, qu’il ne s’explique pas. « D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours aimé ces animaux là » précise-t-il. Première mygale à 10 ans, premier python à 11, il avoue avoir encore une pièce chez lui pleine de serpents. Et au-delà de l’élevage, c’est la recherche qui lui tient à cœur. « Au niveau des programmes d’élevage, le domaine des reptiles et amphibiens, c’est un peu la cinquième roue du carrosse. Au sein de l’EAZA (Association européenne des zoos et aquariums) beaucoup de programmes sont lancés pour les mammifères et les primates, mais c’est encore timide pour les reptiles et amphibiens ». Qu’à cela ne tienne, Olivier souhaite bien initier de nouveaux projets dans le domaine. « On a quand même des espèces vulnérables ou menacées. Les mantellas dorée (Mantella aurantiaca) par exemple. Cette espèce de grenouilles malgaches vit dans une zone très restreinte (10 km2) et est menacée par des problèmes de dégradation de l’environnement » explique le chercheur qui débute un programme d’études génétiques sur ces grenouilles rouges/orangées.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
"Si les abeilles disparaissaient, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre"; Albert Einstein

« Le but d'un zoo est de ne pas tenir des animaux, mais d'assurer le futur des espèces »

Yoan
Admin
Admin

Messages : 8244

Re: Les métiers du Parc zoologique de Paris

Message par Yoan le Mer 29 Jan 2014, 16:25

Portrait : Nathalie Dogna, assistante vétérinaire

Arrivée en septembre au Parc zoologique de Paris, Nathalie Dogna, assistante vétérinaire gère au quotidien les besoins des vétérinaires et soigneurs. Pour cette ancienne animalière de laboratoire, chaque jour passé au parc zoologique apporte son lot de nouveautés et de surprises.

Dans les bâtiments de la clinique, Nathalie s’affaire. Ce soir, une importante arrivée d’animaux est prévue et un lémur à ventre rouge (Eulemur rubriventer), du nom d’Aphrodite, devrait transiter quelques temps dans les loges de la clinique avant de rejoindre son enclos définitif. Nathalie devra donc s’en occuper comme de tous les animaux qui passent temporairement par ces loges.

Après 18 ans passés dans les laboratoires du Muséum national d’Histoire naturelle en tant que technicienne dans la recherche, Nathalie a rejoint le Parc zoologique de Paris en septembre en tant qu’assistante vétérinaire. « Des rongeurs de laboratoire, je suis passée aux animaux sauvages, un grand changement ! » explique l’assistante vétérinaire, jusqu’alors plus familière aux expérimentations qu’aux soins.

Anticiper les besoins des équipes animalières

Habituée à anticiper les besoins des chercheurs, Nathalie gère désormais ceux des vétérinaires et des soigneurs et s’occupe de la commande régulière de matériels en soins, pharmacie, équipements et instruments médicaux. Arborant la double casquette, administrative et animalière, elle est également en charge de préparer les interventions vétérinaires en clinique (examen, chirurgie) ou sur place. Lorsque ce n’est pas un laboratoire qui s’en charge, elle effectue également des analyses au sein de la clinique (glycémie, plaquettes, hémogramme).

Pour elle, l’intégration au sein du Parc zoologique de Paris s’est faite naturellement : « lorsque je suis arrivée, la clinique venait d’être livrée, donc nous avons tous pris nos marques ensemble ». L’assistante vétérinaire voit ses cinq premiers mois comme une succession d’évènements marquants dans sa carrière. Il y a eu d’abord l’arrivée des trois varis roux (Vareci rubra) durant ses premiers jours au Parc zoologique. « C’était mon premier contact avec un animal sauvage, raconte-t-elle. Je me suis chargée de leur acclimatation et de trouver des noms au deux plus jeunes. On est arrivé au zoo à la même période. Forcément ça crée un lien particulier ! » Parmi les moments forts, elle cite également la première grosse manipulation dans la clinique, avec le check-up de ces mêmes varis roux et la sortie des zèbres de Grévy (Equus grevyi) sur le plateau des oryx algazelle (Oryx dammah) : « L’émotion s’est sentie autour des gens présents. On se dit, ça y est ! L’aventure prend tournure ! » Et avant l’échéance du 12 avril, date de réouverture du Parc zoologique, d’autres évènements sont pour elle, fortement attendus : « J’ai hâte de voir les fauves arriver, ainsi que les lamantins. Ce doit être impressionnant au niveau de la logistique déployée et des manipulations techniques ! ».
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


_________________
"Si les abeilles disparaissaient, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre"; Albert Einstein

« Le but d'un zoo est de ne pas tenir des animaux, mais d'assurer le futur des espèces »

    La date/heure actuelle est Ven 24 Fév 2017, 09:15