Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier

Statistiques
Nous avons 621 membres enregistrésL'utilisateur enregistré le plus récent est DcoverNos membres ont posté un total de 10162 messagesdans 6004 sujets

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Yoan
Admin
Admin
Messages : 8883

[Info Zoonaute] Une célèbre personnalité chinoise demande l'interdiction des cadeaux issus d'espèces sauvages entre membres du Parti

le Mer 12 Mar 2014, 10:19
Une célèbre personnalité chinoise demande l'interdiction des cadeaux issus d'espèces sauvages entre membres du Parti

Les bureaucrates chinois raffolent de cadeaux exotiques dérivés d'animaux tels que les défenses d'éléphants ou les os de tigre, une coutume qui pourrait bien disparaître si des personnalités parmi les plus connues du pays obtiennent gain de cause.

Au cours des prochaines conférences annuelles réunissant les organes législatifs Chinois, à savoir l'Assemblée nationale populaire et la Conférence consultative politique du peuple chinois, les autorités étudieront de nombreuses propositions exhortant le gouvernement à prendre des mesures immédiates et radicales pour endiguer la consommation et la demande de produits dérivés d'espèces de faune menacées d'extinction.

Yuan Xikun, un artiste chinois et grand défenseur de l'environnement, ambassadeur du Programme des Nations unies pour l'environnement (PNUE), est la dernière personnalité en date à s'opposer publiquement aux cadeaux dérivés d'espèces menacées tels que l'ivoire d'éléphant, la corne de rhinocéros et l'os de tigre.

En qualité de membre de la Commission permanente de la Conférence consultative, M. Yuan vient de soumettre une proposition visant à mettre fin à cette tradition obséquieuse qui coûte la vie à de nombreux animaux menacés.

La proposition de M. Yuan est présentée en ces termes : « Dans la continuité du décret promulgué conjointement par les bureaux généraux du Parti communiste du Comité central de Chine et du Conseil des affaires de l'État, qui interdit la consommation de soupes à base de nids d'hirondelles et d'ailerons de requins ainsi que d'autres produits dérivés d'animaux sauvages lors des réceptions officielles, et afin d'éradiquer la corruption et de condamner la consommation outrancière, nous exhortons le gouvernement à signer un décret spécial interdisant aux représentants du gouvernement et aux fonctionnaires de consommer immodérément et d'ffrir des parties et des produits dérivés d'espèces menacées ».

« M. Yuan est catégorique : les autorités doivent montrer l'exemple en matière de conservation des espèces sauvages », déclare Grace Ge Gabriel, Directrice régionale Asie pour IFAW (Fonds international pour la protection des animaux - www.ifaw.org).

« Il est connu depuis longtemps comme un grand défenseur de la nature, et il est notamment intervenu personnellement pour faire cesser la vente aux enchères de produits issus d'espèces menacées. Il a aussi refusé publiquement des cadeaux fabriqués à partir d'os de tigre et de bile d'ours. Sa proposition est l'une des plus ambitieuses à ce jour. Comptant parmi les citoyens les plus célèbres et influents de Chine, il est capable d'exercer une pression considérable sur le gouvernement en lui demandant de réfréner son penchant pour les cadeaux exotiques, une pratique nuisible tant pour la réputation de la Chine que pour le patrimoine naturel mondial. »

Par cette proposition, M. Yuan suit les traces de Yao Ming, ancien champion de basketball vedette, qui avait lancé une pétition lors d'une Conférence consultative pour réclamer un embargo sur les ventes d'ivoire en Chine.

En plus d'exhorter les membres du parti à arrêter de s'échanger des cadeaux issus d'espèces en danger, M. Yuan demande également que l'embargo administratif sur la vente aux enchères d'espèces en danger soit prolongé et mieux appliqué, que la totalité du stock d'ivoire confisqué dans le pays soit détruit et, finalement, que le commerce légal d'ivoire en Chine soit progressivement interdit.

La proposition réclame enfin le « rapatriement d'une sculpture en ivoire offerte par la Chine à l'ONU et exposée au siège des Nations unies à New York. Celle-ci devra être remplacée par un cadeau qui souligne l'engagement de la Chine dans la protection des espèces sauvages et du patrimoine naturel mondial ».

L'année dernière, le gouvernement chinois a interdit la consommation de soupe aux nids d'hirondelles et aux ailerons de requins ainsi que d'autres produits dérivés d'animaux sauvages lors des réceptions officielles. Par ailleurs, la Chine a détruit six tonnes d'ivoire au début du mois de janvier et Hong Kong, une région sous administration spéciale de la Chine, a fait part de son intention d'incinérer 30 tonnes de stocks d'ivoire de contrebande au cours des deux prochaines années.

« IFAW salue toutes les initiatives visant à persuader les citoyens chinois de prendre les bonnes décisions, tant sur les plans juridique que moral, en refusant d'acheter ou de recevoir de l'ivoire », déclare Mme Gabriel. « Le militantisme de personnalités respectées telles que M. Yuan ou Yao Ming contribue efficacement à convaincre les amateurs d'ivoire d'y renoncer. »

Récemment, un sondage d'IFAW a montré que la principale raison qui motiverait les Chinois à ne plus consommer d'ivoire serait que « sa consommation devienne strictement illégale » (60 % des sondés) et qu'« un personnage fort du gouvernement appuie personnellement » cette mesure (39 % des sondés).

_________________
"Si les abeilles disparaissaient, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre"; Albert Einstein

« Le but d'un zoo est de ne pas tenir des animaux, mais d'assurer le futur des espèces »
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum