Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier

Statistiques
Nous avons 637 membres enregistrésL'utilisateur enregistré le plus récent est oceanecanariaNos membres ont posté un total de 10841 messagesdans 6437 sujets

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Yoan
Admin
Admin
Messages : 9457

[Info Zoonaute] Le peuple des orques

le Jeu 03 Juil 2014, 15:05
« Le peuple des orques ». Un documentaire pour témoigner, dans la lignée de Blackfish.


Migration des orques toujours plus au nord, mortalité de masse de harengs. Les espèces marines arctiques sont-elles déboussolées par le réchauffement climatique ?


C’est pour tenter d’expliquer ces phénomènes et pour préparer le tournage du documentaire « Le peuple des orques » que Pierre ROBERT de LATOUR, Président fondateur d’Orques Sans Frontières (OSF), s’est rendu dans le Troms (Norvège) en novembre et janvier dernier. De tous les apnéistes qui ont tenté de les approcher, Pierre ROBERT de LATOUR est celui que les orques ont choisi.  

Avec plus de 3 500 interactions sous-marines réussies avec les orques libres, son expérience n’a pas d’équivalent dans le monde.

« Au cours de l’hiver 2012/2013 nous avons reçu des témoignages concordants faisant état d’une importante quantité de harengs dans un fjord proche de Tromsø, nous dit Pierre. Ainsi, après avoir déserté le Tysfjord et avoir passé quelques hivers en haute mer, après avoir subi des mortalités de masse inquiétantes (30 000 tonnes en 2012), les harengs semblaient avoir trouvé une nouvelle zone d’hivernage, 150 km au nord du Tysfjord. Nous nous sommes rendus sur place car les orques de Norvège se nourrissent principalement de harengs, et donc l’hypothèse de les y retrouver en grand nombre était réaliste. »

Et le résultat de cette mission fut à la hauteur de ses espérances. Pierre ROBERT de LATOUR et son équipe ont bien retrouvé les orques de Norvège comme aux plus beaux jours mais aussi une quantité incroyable de baleines à bosses dont une majorité de juvéniles, dans un fjord qui avait des allures de pouponnière.

« Le spectacle était grandiose, avoue Pierre. Nous avons observé jusqu’à cinquante baleines à bosses partageant leur repas avec les orques. Un jour, nous avons même vu la surface de l’eau blanchir sur plusieurs centaines de mètres carrés, juste devant nous, comme sous l’effet d’une onde de choc. Les harengs sautaient hors de l’eau pour échapper aux prédateurs. Puis 15 baleines à bosses ont traversé ensemble la surface la gueule béante, engouffrant des centaines de kilos à la fois …. »

Cela laisse augurer de bien belles images pour le tournage du « PEUPLE DES ORQUES » en novembre 2014 et aussi une aventure humaine riche en émotion pour le (ou les) donateur(s)  qui sera tiré au sort et nous accompagnera.»

Après cette première mission, Pierre ROBERT de LATOUR est reparti en Norvège pour 4 semaines d’expédition à la mi-janvier 2014. Cette constance à retourner sur cette même zone côtière et à rencontrer les mêmes familles d’orques depuis 17 ans lui confère une expérience unique dans la durée et fait de lui un témoin privilégié des changements
qui sont en train de s’opérer le long des côtes norvégiennes. Au fil des années, une relation privilégiée s’est noué entre Pierre et « le peuple des orques ». Expérience que Pierre a partagée avec plus de 400 plongeurs qui lui ont fait confiance depuis 17 ans.

« LE PEUPLE DES ORQUES», réalisé par Thierry SIMON, sortira en avant-première au FILMAR en Avril 2015. Ce documentaire de 52’, volontairement optimiste et épique, sera un véritable témoignage sur les phénomènes qui impactent la migration des orques. Il s’inscrit dans la droite ligne de BLACKFISH comme un plaidoyer pour la liberté de ces animaux magnifiques.

A propos d’orques sans frontières
Créée en 2002 par Pierre ROBERT de LATOUR, l’association s'inscrit dans le cadre plus général des associations de protection de l'environnement et de défense de la biodiversité, milite contre la captivité des animaux sauvages et s'attache à connaître, faire connaître et protéger les orques et les autres cétacés.
www.orquessansfrontieres.com

_________________
"Si les abeilles disparaissaient, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre"; Albert Einstein

« Le but d'un zoo est de ne pas tenir des animaux, mais d'assurer le futur des espèces »
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum