Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Juin 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930  

Calendrier

Statistiques
Nous avons 621 membres enregistrésL'utilisateur enregistré le plus récent est DcoverNos membres ont posté un total de 10161 messagesdans 6004 sujets

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Yoan
Admin
Admin
Messages : 8883

[Info Zoonaute] Ecovolontariat : une pratique touristique non règlementé

le Ven 17 Oct 2014, 15:49
Construction participative de la charte éthique de l’écovolontariat


Une pratique de l’écovolontariat à clarifier
Après avoir mené en 2013 une étude sur l’écovolontariat il s’est avéré que la transparence des structures organisatrices était plus que laissée pour compte !

A titre d’exemple, seulement 14% des organismes d’écovolontariat affichaient clairement ou va l’argent versé par les écovolontaires, 10% seulement expliquaient leurs critères de sélection de leur partenaires, et seulement 12% de ses organismes réévaluaient régulièrement les missions où sont envoyés les écovolontaires.

De plus, malgré un nombre important d’offres de missions d’écovolontariat, peu d’entre elles offrent une réelle transparence sur le projet de conservation, les partenaires, les résultats obtenus…

Ces constats ne sont peut-être pas uniquement le résultat d’un manque d’éthique des organisateurs mais aussi d’un manque de moyens pour rendre des comptes aux écovolontaires qui, ne l’oublions pas, donnent de leur temps et de leur argent. Qu’elle qu’en soit la cause, il était nécessaire d’essayer d’améliorer les choses.

Co-construction de la première charte éthique de l’écovolontariat
Pour clarifier l’offre et la pratique de l’écovolontariat à la fois pour les organisateurs et pour les voyageurs, le Collectif Francophone d’Ecovolontariat a lancé en octobre 2013 un débat démocratique, sous la forme de questionnaires en ligne, ouvert à tous les citoyens.

Les objectif étant de :

  • Trouver une définition commune et unanime de l’écovolontariat
  • Créer une charte éthique de l’écovolontariat à laquelle les signataires devront répondre, point par point, dans la plus grande transparence.


Ce projet s’est déroulé en 3 étapes. Les deux premières consistaient à recueillir les annotations et les commentaires et ainsi à finaliser la définition et la charte. La troisième  étape, qui se déroule actuellement et jusqu’au 15 novembre, soumet au vote des internautes la version finale de la définition et des 8 points de la charte éthique de l’écovolontariat.

Ceux qui auront reçus une majorité de OUI seront définitivement validés.

Jusqu’à présent les écovolontaires des 8 principales structures d’écovolontariat en France, ainsi que des professionnels du tourisme ont participé au débat. Le Collectif a donc réussi à rassembler les principaux acteurs francophones de l’écovolontariat qui ont tous répondu positivement dès le départ.

Des écovolontaire mieux informés
L’écovolontariat est une activité encore récente, et l’engouement des écovolontaires c’est adaptée à l’offre. Jusque-là peu d’entre eux avaient conscience de la valeur de leur contribution et ne pensaient pas à avoir ou même demander une information complète sur le projet auquel ils participent et/ou les résultats obtenus notamment grâce à eux.

La charte de l’écovolontariat permettra aux structures d’avoir une meilleure visibilité et aux écovolontaires de faire un choix sur la base des critères précis.

Cybelle Planète
Depuis sa création, Cybelle Planète est sollicitée par de plus en plus d’écovolontaires et de projets. Ces 5 dernières années, l’association a observé une croissante de +149% d’écovolontaires et de +92% de programmes de protection de la biodiversité partenaires.

Ce succès est dû, d’une part à une meilleure connaissance de l’écovolontariat par le grand public, mais aussi à une attention scientifique et éthique portée par sa fondatrice, Céline Arnal, à la fois aux projets et aux retours à donner aux écovolontaires.

Soucieuse de donner à l’écovolontariat une éthique forte et transparente, Cybelle Planète a créé en 2013 le Collectif Francophone de l’Ecovolontariat. Cette démarche a pour objectif de créer un réseau de pratique vertueux et éthique à la fois pour les organisateurs et les écovolontaires.

Pour plus d’information
Cybelle Planète : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Collectif Francophone d’Ecovolontariat : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
"Si les abeilles disparaissaient, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre"; Albert Einstein

« Le but d'un zoo est de ne pas tenir des animaux, mais d'assurer le futur des espèces »
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum