Forum Zoonaute

Bienvenue sur le forum de l'Association Zoonaute !
Forum Zoonaute

Forum de l'Association Zoonaute pour les passionnés des parcs animaliers

Pour avoir accès à la totalité du forum, il suffit de vous inscrire et de poster un message!

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 36 le Mer 14 Aoû 2013, 15:24

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 9854 messages dans 5826 sujets

Nous avons 665 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est damdidamdide


Mais où sont passés les orques de Norvège ?

Partagez
avatar
Yoan
Admin
Admin

Messages : 8599

Mais où sont passés les orques de Norvège ?

Message par Yoan le Mar 15 Jan 2013, 16:57

Communiqué de la Fondation Orques Sans Frontières (OSF)

L’orque : espèce menacée ou nouvelle victime du réchauffement climatique ?
Coup de projecteur par l’Association Orques Sans Frontières.

C’est pour tenter de répondre à cette question que Pierre ROBERT de LATOUR, Président fondateur d’Orques Sans Frontières (OSF), nous propose son nouveau film, « Retour au pays des Orques ». Apneiste chevronné, il est le témoin privilégié de la vie de ces superbes mammifères dans leur espace naturel. Il revient sur 15 hivers de plongées et de rencontres sous-marines avec les orques sauvages de la mer de Norvège.

Pierre nous explique : « 10 ans après mon premier film « Voyage au pays des Orques », les paramètres se sont radicalement modifiés. Ainsi, la population d’orques qui résidait en octobre-novembre dans le Tysfjord (archipel des Lofoten - Norvège) a quasiment disparu à cet endroit. Des décennies de comportement animal se sont trouvées impactées. En 5 ans, les images de mon premier opus ne sont plus que des « sépia ».

La question se pose alors : L’Orque, espèce menacée, ou nouvelle victime du réchauffement climatique ? Animal protégé par la convention de Washington, il n’est heureusement plus chassé en Norvège depuis les années 80.

Par contre, voici une nouvelle facette du réchauffement climatique. Encore une fois, il faut se reporter à l’effet domino : l’augmentation de 1.5°C des eaux des fjords a eu des effets mesurables sur les harengs, principale source de nourriture des orques résidents de la mer de Norvège. Les bancs de poissons qui y hivernaient ont fui ces eaux qui ne sont plus suffisamment froides.

En l’espace de 5 ans, les harengs ont donc drastiquement modifié leur circuit migratoire. Ils ne rentrent plus dans les fjords mais restent désormais en pleine mer. L’absence de l’orque dans le Tysfjord en est un marqueur frappant et un important signal d’alarme. Ces observations ont été validées par les pêcheurs et scientifiques norvégiens. Toute l’économie locale de whale-watching en a été affectée.

Loin d’abandonner, Pierre ROBERT de LATOUR et l’équipage du M/S SULA ont fait le choix de chercher les orques plus au sud et plus tard dans la saison, quand les harengs se rassemblent à nouveau le long des côtes norvégiennes pour migrer vers leur aire de reproduction. La phase active de la prochaine expédition est ainsi programmée de fin-janvier à la mi-février 2013. Elle sera l’occasion du tournage de « Retour au pays des Orques ».

Encore faut-il pouvoir repérer les groupes d’orques en pleine mer ! Ils ne se rencontrent plus aussi aisément que dans l’espace protégé des fjords des Lofoten. « En 2005, nous étions sûrs de sortir en mer et croiser plusieurs familles chaque jour. Les mises à l’eau et interactions sous-marines étaient quasi systématiques, se souvient Pierre. Depuis 2008, nous cherchons le train migratoire des harengs et tentons de rejoindre un pod d’orques au large du Nord-Møre. L’espace est immense ! De plus nous sommes soumis aux caprices climatiques des rudes hivers de la Mer de Norvège qui ne nous laissent que de courtes fenêtres de temps pour opérer.

Apercevoir les orques est devenu un privilège; plonger avec eux, une expérience encore plus exceptionnelle. J’espère apporter des images qui font rêver tout en faisant passer le message de la fragilité de notre écosystème à l’échelle globale », poursuit Pierre. Car, conformément à la mission qu’OSF s’est fixée, il y aura un volet éducatif auprès des jeunes générations. Déjà en 2003, 13 établissements scolaires avaient suivi l’expédition.

Cette année, en collaboration avec l’Education Nationale, ce sont 27 établissements qui suivront ORCA2013, en direct! Les deux films permettront de faire un parallèle entre les années 2003 et 2013, de préciser les impacts visibles et invisibles de ce changement opéré en seulement une décennie puis d’évoquer les perspectives d’avenir sans catastrophisme, ni concession. »



A propos d’Orques sans frontières
Association crée en 2002 par Pierre ROBERT de LATOUR, composée de membres actifs, de membres bienfaiteurs et de membres d'honneur, notre association (loi 1901) s'inscrit dans le cadre plus général des associations de protection de l'environnement et de défense de la biodiversité, milite contre la captivité des animaux sauvages et s'attache à connaître, faire connaître et protéger les orques.

Plus d’information sur www.orquessansfrontieres.com


_________________
"Si les abeilles disparaissaient, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre"; Albert Einstein

« Le but d'un zoo est de ne pas tenir des animaux, mais d'assurer le futur des espèces »

    La date/heure actuelle est Lun 24 Avr 2017, 11:32