Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier

Statistiques
Nous avons 637 membres enregistrésL'utilisateur enregistré le plus récent est oceanecanariaNos membres ont posté un total de 10841 messagesdans 6437 sujets

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Yoan
Admin
Admin
Messages : 9457

France 2 : Les Infiltrés - "Trafic d'animaux, les mafias internationales" le vendredi 15 février à 22h50

le Mar 22 Jan 2013, 18:04
Communiqué de France 2

Pour ce deuxième numéro de la saison, les « Infiltrés » ont patiemment remonté pendant plusieurs mois les pistes empruntées par les trafiquants d’animaux domestiques ou exotiques… Conditions sanitaires déplorables, importations illégales, le commerce d'animaux fait l'objet de nombreuses dérives.

En France, l’équipe des « Infiltrés » a découvert un trafic de chiots aussi sinistre que lucratif. Chaque année, pour répondre à ce marché, on estime qu’il faut environ 600.000 nouveaux chiens.25% proviendraient d’un élevage déclaré. D’où viennent les autres, près de 450.000 ?

Élevages, petites annonces, salons animaliers, les circuits de distribution sont multiples, l'étendue des transactions difficile à contrôler. Le marché dépasserait plusieurs centaines de millions d’euros. Mais derrière certaines offres se cachent de véritables fraudes. En se faisant passer pour des clients, pour des négociants ou des trafiquants, les « Infiltrés » ont réussi à remonter jusqu’à la source d’approvisionnement en Slovaquie.

Il y a également des animaux exotiques, des espèces protégées menacées d’extinction, qui rentrent clandestinement en Europe pour satisfaire de nombreux clients… L’enquête menée par les journalistes les a amenés jusqu’en Hollande, République Démocratique du Congo, Turquie, Belgique, où ils ont approché les mafias internationales. Les « Infiltrés » ont voulu savoir comment s'organisent les trafiquants d'animaux sauvages. Les traités internationaux, la surveillance aux frontières et les certificats d'exportations sensés contrôlés les échanges, sont des obstacles bien dérisoires pour enrayer le trafic des animaux en voie de disparition. Un trafic de plusieurs milliards de dollars qui serait en progression ces dernières années.

RENDEZ-VOUS LE VENDREDI 15 FEVRIER A 22h50 sur France 2

_________________
"Si les abeilles disparaissaient, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre"; Albert Einstein

« Le but d'un zoo est de ne pas tenir des animaux, mais d'assurer le futur des espèces »
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum