Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier

Statistiques
Nous avons 628 membres enregistrésL'utilisateur enregistré le plus récent est BOUCHER anne marieNos membres ont posté un total de 10733 messagesdans 6363 sujets

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Yoan
Admin
Admin
Messages : 9357

[Zoonaute archives] Une grande donation de 30 millions de francs pour l’Ozeanium

le Jeu 16 Avr 2015, 18:59
Énorme coup de pouce pour le projet [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] : une grande donation de 30 millions de francs vient soutenir le centre d’éducation à l’environnement projeté par le Zoo de Bâle. « Nous venons de faire une avancée décisive dans la levée de fonds », annonce Martin Lenz, Président du Conseil d’administration du Zoo de Bâle. Le donateur souhaite conserver l’anonymat aux yeux du grand public et son identité n’est connue que d’un cercle très restreint de personnes au sein du Zoo. Le financement comme l’exploitation de l’Ozeanium seront réalisés par le Zoo de Bâle, sans aucune subvention.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
© Zoo de Bâle

L’Ozeanium est en premier lieu un projet pédagogique. Soulignant les directives prises par le Conseil d’administration sur ce projet, Martin Lenz rappelle qu’il relève du même ambitieux concept d’éducation scientifique que le Zoo. « De plus, » ajoute-t-il pour reprendre la promesse initiale, « nous ne solliciterons aucune aide de l’État pour la construction et l’entretien de l’Ozeanium. »

« Une vision désormais plus concrète »
Cette grande donation de 30 millions de francs désormais promise au Zoo soutient simultanément les deux efforts visés, à savoir à la réalisation d’un projet pédagogique et la construction et l’entretien des infrastructures nécessaires sans le moindre soutien de l’État. Si le concept de l’Ozeanium a su gagner le soutien du donateur, c’est précisément en raison de son orientation vers la protection de la nature et la durabilité, et non vers le commerce et le tapage. Martin Lenz et les quelques personnes au secret entendent respecter le souhait du donateur en préservant son anonymat. « Je peux assurer au grand public que le donateur est très sérieux et que l’argent nous est contractuellement garanti. » Grâce à cette généreuse donation, les responsables du projet disposent, à six ou sept ans de l’ouverture et considérant les moyens propres déjà investis, de près de 40 millions de francs.

Olivier Pagan expose avec enthousiasme la nouvelle situation. « C’est une vision désormais plus concrète: nous pouvons maintenant nous investir pleinement dans le projet Ozeanium, tant dans sa planification que son contenu ». Les travaux de préparation sont en excellente voie en termes de contenu, de concept et de construction. Le Grand Conseil se prononcera bientôt sur le plan d’aménagement développé avec les autorités. Parallèlement, les responsables de projet pourront, avec une confiance renforcée, intensifier le dialogue avec les fondations, les mécènes et les fonds afin de sécuriser une part encore plus importante du financement global.

Le Zoo et l’Ozeanium suivent une même idée directrice
La recherche de fonds dédiés au grand projet Ozeanium s’est notamment étendue au-delà de la grande région de Bâle. « En effet, et comme précédemment, nous comptons pour l’exploitation et l’entretien du jardin zoologique sur le soutien de personnes, d’entreprises et de commerces de la région de Bâle et de ses environs », ajoute Olivier Pagan, évoquant aussi d’importants projets envisagés au Zolli comme le pavillon des oiseaux, l’espace consacré aux lions de mer et le sautergarten. Le Zoo et l’Ozeanium ne sont en aucun cas en concurrence: l’Ozeanium est pensé comme une installation thématique supplémentaire pour le Zoo et complète parfaitement le vivarium. Olivier Pagan souligne : « Tous deux reposent sur un principe directeur de détente et d’éducation. » Déjà, des recherches destinées à l’Ozeanium sont menées dans les coulisses du vivarium du Zoo de Bâle. Dans des aquariums spéciaux dits «toupies à plancton», différentes méthodes d’élevage de méduses sont testées, et un élevage de coraux est en projet.

Un récif corallien pousse à Bâle
De quoi s’agit-il ?
Le vivarium élève déjà aujourd'hui des coraux destinés à l’aquarium de [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de 150 000 litres prévu dans l’Ozeanium. L’objectif est de faire pousser un récif corallien pour l’Ozeanium. A l’heure actuelle, 20 à 30 espèces sont élevées au vivarium et d’autres s’ajouteront dans les prochaines années.

Comment ?
Les coraux se reproduisent par émission de spermatozoïdes et d'ovules ou se multiplient par fragmentation et scissiparité. Le Zoo de Bâle applique la deuxième variante. La plupart des coraux durs forment des colonies disposant d’un squelette calcaire commun. Des morceaux de 2 à 3 cm contenant chacun quelques douzaines de polypes coralliens en sont délicatement prélevés avant d’être montés sur des blocs de pierre. C’est ainsi qu’ils se développent et se multiplient. Pour les coraux mous, formant eux aussi des colonies, des morceaux de 5 à 10 cm sont découpés puis, à l’aide d’anneaux en caoutchouc, attachés à des roches sur lesquelles ils poursuivront leur croissance. Une bonne maintenance d’aquarium suffit aux anémones de mer et autres coraux solitaires. Ils se multiplient alors en parfaite autonomie.

Combien ?
Les aquariums n’étant pas exposés aux processus naturels de décomposition (houle et prédateurs tels que les étoiles de mer et les poissons), les coraux poussent beaucoup plus rapidement que dans la nature. Les « récifs coralliens » peuvent ainsi prendre jusqu’à 30 cm par an, au lieu d’environ 1 mm à l’état sauvage. L’objectif est pour le Zoo d’élever lui-même au moins la moitié de ses coraux d’ici l’ouverture de l’Ozeanium. Les autres coraux viendront d’élevages de coraux.

Quand ?
Début 2016, l’élevage actuel du vivarium sera porté de 5 à près de 30 - 40 aquariums. L’élevage à grande échelle pourra commencer dès qu’un Oui définitif sera accordé à l’Ozeanium.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
© Zoo de Bâle

Un millier de méduses pour l’Ozeanium
De quoi s’agit-il ?
Dans l’Ozeanium, jusqu’à 1000 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] pourront être observées dans de spectaculaires aquariums. Fort de son expérience en la matière, le Zoo de Bâle entend élever lui-même les méduses communes et les Cotylorhiza tuberculata, communément appelées méduses œufs au plat. Le vivarium compte, depuis les années 80, parmi les rares aquariums au monde à se distinguer dans l’élevage des méduses. Thomas Jermann, le conservateur, s’est rendu en mars au premier symposium international sur les méduses à Tsuruoka (Japon), afin d’échanger avec de nombreux spécialistes de l’élevage de méduses.

Comment ?

Le Zoo de Bâle développe son élevage à partir des deux formes de vie des méduses : la forme libre ou stade méduse et la forme fixée ou stade polype. Tant que la température de l’eau et les conditions de nourrissage restent constantes, les polypes se multiplient en permanence. Ce n’est que lorsque les conditions varient qu’ils libèrent des bourgeons, qui deviendront ensuite des méduses libres. Ainsi, des conditions idéales sont maintenues dans le vivarium jusqu’à ce que les polypes se soient suffisamment multipliés. La température de l’eau et l’apport de nourriture sont ensuite modifiés pour permettre aux polypes de produire et libérer les bourgeons. Les méduses issues de ces bourgeons libèrent ensuite des œufs et des spermatozoïdes qui, après fécondation, donneront des larves qui viendront se déposer sous forme de polypes dans les fonds marins et poursuivront le cycle. L’élevage de méduses est réalisé dans les aquariums spéciaux, appelés «toupies à plancton».

Combien ?
Le vivarium est déjà bien préparé pour l’élevage de méduses. Seules quelques toupies à plancton supplémentaires sont nécessaires pour l’intensifier. La mise à disposition d’un millier de méduses pour l’ouverture de l’Ozeanium est essentiellement un défi d’ordre organisationnel.

Quand ?

Les toupies à planton supplémentaires seront probablement acquises et mises en service l’année précédant l’ouverture. Elles permettront d’élever les méduses jusqu’à l’ouverture de l’Ozeanium.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
© Zoo de Bâle


Dernière édition par Yoan le Jeu 15 Déc 2016, 21:35, édité 1 fois

_________________
"Si les abeilles disparaissaient, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre"; Albert Einstein

« Le but d'un zoo est de ne pas tenir des animaux, mais d'assurer le futur des espèces »
avatar
éric13
Membre confirmé
Membre confirmé
Messages : 259

Re: [Zoonaute archives] Une grande donation de 30 millions de francs pour l’Ozeanium

le Jeu 16 Avr 2015, 21:49
Si Bâle n'avait pas ses mécènes... généreux !
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum