Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier

Statistiques
Nous avons 628 membres enregistrésL'utilisateur enregistré le plus récent est BOUCHER anne marieNos membres ont posté un total de 10735 messagesdans 6365 sujets

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Yoan
Admin
Admin
Messages : 9359

[Info Zoonaute] Prédateurs à partir du 21 décembre sur France 5

le Mar 08 Déc 2015, 16:56
Alastair Fothergill, le créateur de Grizzlis, Félins, Un Jour sur Terre, Planète Bleue, et Au Royaume des singes nous propose de redécouvrir la relation entre le prédateur et sa proie sous un jour entièrement nouveau.

Pour les deux protagonistes, l’enjeu est de taille : il en va de leur survie et contre toute attente, la partie n’est jamais gagnée pour le prédateur...

Une approche spectaculaire et un regard intime sur la relation qui unit le chasseur à sa cible. Grâce aux caméras 4K qui offrent une proximité et une stabilité inédites, le téléspectateur est au cœur de l’action, dont l’émotion et la tension sont soulignées par la musique de Steven Price, oscar de la meilleure bande originale pour le film Gravity.

Lundi 21 décembre à 20.40 : La partie n’est jamais gagnée
L’épisode qui ouvre la série révèle la richesse et la précision des stratégies développées par les prédateurs pour atteindre leur cible, et par leurs proies pour échapper à la mort. Puissance, intelligence, rapidité, patience, endurance feront la différence dans cette lutte pour la vie. Le léopard est le maître de l’embuscade et utilise toutes les ressources de la jungle pour surprendre sa proie...


© Ellen Husain / Silverback Films 2015

Lundi 21 décembre à 21.30 : A découvert
La plaine, la prairie, ou le désert sont des territoires particulièrement exposés. Les prédateurs repèrent facilement leur proie, mais ils sont largement défavorisés par le fait qu’ils sont contraints de chasser à découvert. Ils ne peuvent bénéficier que de l’effet de surprise pour tendre des embuscades à leurs proies. Le guépard utilise son corps svelte et rapide, et notamment sa queue, qui lui sert de gouvernail. Le lion d’Etosha a appris à profiter des tempêtes de sable qui désorientent ses proies. De leur côté, les proies répliquent à ces stratégies en se regroupant ou en s’enterrant sous le sol. Les prédateurs doivent constamment affûter leurs armes et améliorer leurs tactiques...


© Ellen Husain / Silverback Films 2015

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lundi 28 décembre à 20.40 : L’art de l’embuscade
La forêt est souvent un terrain de chasse encombré, où les cachettes sont nombreuses mais les courses-poursuites impossibles. Le tigre est le plus gros prédateur de la forêt, et il a appris à maîtriser l’art du camouflage et de l’embuscade pour compenser la rapidité et l’ouïe fine des cerfs. Mais toutes les forêts ne se ressemblent pas. L’hiver venu, la forêt boréale, près du cercle polaire, est un vaste désert de glace, et les prédateurs comme la martre traquent de petits rongeurs dans les galeries creusées sous le manteau neigeux. Les araignées sauteuses, les tarsiers, les aigles harpies et les chimpanzés ont appris à utiliser les avantages de la jungle. Pourtant dans ce labyrinthe de verdure. Un seul prédateur gagne à tous les coups : les fourmis légionnaires, qui forment un super-organisme à qui aucune proie ne résiste.


​​​© Jonnie Hughes / Silverback Films 2015

Lundi 28 décembre à 21.30 : Le plus grand terrain de chasse
Les océans couvrent plus de la moitié de notre planète et abritent de nombreuse espèces. Mais ce sont surtout de vastes déserts d’eau, largement dépourvus de vie. La nourriture est rare et très dispersée. Et une fois localisées, les proies sont particulièrement difficiles à attraper. Comment la baleine bleue, le plus grand des prédateurs, parvient-elle à survivre sur cet immense terrain de chasse ? Grâce à sa taille, qui lui permet de parcourir de grandes distances. Les frégates sont des oiseaux marins remarquables. Elles ne peuvent pas plonger, car leur plumage n’est pas imperméable, mais elles sont capables d’attraper leurs proies en vol et de dérober les proies d’autres chasseurs. Les dauphins parviennent à déjouer leurs proies grâce à leur dynamique de groupe.


© Gisle Sverdrup / Silverback Films 2015

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lundi 4 janvier à 20.40 : Course contre la montre
Les côtes forment un écosystème unique, trait d’union entre la terre ferme et la mer. Dans cet environnement, les prédations ne ressemblent à aucune autre. Battu par les vagues ou au grès des marées, chaque protagoniste sait qu’il doit adapter sa tactique s’il veut survivre. C’est aussi le seul terrain de chasse où se côtoient des prédateurs venus de milieux différents – air, mer et terre – qui mettent en commun leur force et leur intelligence dans un même but : se nourrir.


© Olivier Scholey / Silverback Films 2015

Lundi 4 janvier à 21.30 : A la merci des saisons
L’ours polaire est le seigneur de l’Arctique, l’une des régions les plus inhospitalières au monde. Il excelle sur la banquise à laquelle il est parfaitement adapté. Lorsque la glace fond, que la luminosité varie, son intelligence est mise au défi. Il dispose de trois mois pour se nourrir pour l’année. Tout comme le renard et le loup arctiques, sa vie est réglée par les changements de saison qui modifient les paramètres de chasse. Grâce à leur opportunisme, les trois grands prédateurs parviennent à réviser leurs stratégies de chasse pour survivre près du cercle polaire.


© Silverback Films 2015

8x48’- Réalisateurs Alastair Fothergill et Huw Cordey - Une production Silverback Films, BBC, BBC Worldwide, BBC America, CCTV9, NDR Naturfilm, avec la participation de France Télévisions - Année 2015

_________________
"Si les abeilles disparaissaient, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre"; Albert Einstein

« Le but d'un zoo est de ne pas tenir des animaux, mais d'assurer le futur des espèces »
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum