Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Août 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier

Statistiques
Nous avons 633 membres enregistrésL'utilisateur enregistré le plus récent est Diana QuentNos membres ont posté un total de 10425 messagesdans 6154 sujets

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Yoan
Admin
Admin
Messages : 9113

[Info Zoonaute] L'ASFA et l'ASPAS demandent l'arrêt de la chasse de la Grive à pieds jaunes

le Mer 09 Déc 2015, 17:41
Il y a un an, la chasse de la Grive à pieds jaunes avait été suspendue par le Tribunal administratif de Basse-Terre suite à la saisine de l’ASFA (L’Association pour la Sauvegarde et la réhabilitation de la Faune des Antilles) et de l’ASPAS (Association pour la Protection des Animaux Sauvages). Cette nouvelle avait été vivement saluée par les naturalistes et acteurs de la conservation de la nature en France et dans les îles de la Caraïbe, et avait été plébiscitée par le grand public à travers les réseaux sociaux. Pourtant, cette année, le préfet a décidé de reconduire la chasse de cet oiseau. L’ASFA et l’ASPAS demandent l’abrogation de ce nouvel arrêté et la protection intégrale de cette espèce menacée, inscrite sur les listes rouges mondiale et nationale de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).


Les deux associations ont saisi le Tribunal administratif de Basse-Terre, l’audience a lieu aujourd'hui !

Rappelons que cette espèce endémique des Petites Antilles n’est plus présente que sur 3 îles dans le monde : Dominique, Guadeloupe et Montserrat (elle a récemment disparu de l’île de Sainte-Lucie). Elle est protégée sur l’ensemble de son aire de répartition sauf en Guadeloupe, où le préfet persiste à vouloir autoriser sa chasse. Pourtant, aucune nouvelle étude ne permet à ce préfet de contredire l’évaluation de l’UICN, qui fait autorité en la matière. D’autant que l’imprégnation par le chlordécone (insecticide très rémanent, perturbateur endocrinien et reprotoxique, largement répandu en Guadeloupe) est apparue comme un nouveau facteur de menace pour l’espèce, en plus de la destruction des habitats forestiers et de l’expansion de certaines espèces envahissantes.

Le préfet autorise la destruction de 4 500 grives à pieds jaunes soit 10 % de la population estimée en Guadeloupe sans aucune connaissance de la dynamique de l’espèce et ne fixe que très peu de mesures de contrôle de ces captures. Pire encore, l’ensemble de la gestion de cette espèce est laissée à la Fédération départementale des chasseurs.

Ce constat serait moins alarmant si la Guadeloupe était dotée d’un schéma départemental de gestion cynégétique qui, bien que rédigé par et pour les chasseurs, permet au moins d’avoir une idée de la gestion qu’ils entendent appliquer à une espèce.

Et maintenant, pour le plaisir de quelques-uns, la chasse de cette espèce mondialement menacée, l’État français se désengage complètement de ses responsabilités en matière de préservation de la biodiversité, même la plus riche et la plus fragile, quitte à violer les conventions internationales qu’il a signées.

_________________
"Si les abeilles disparaissaient, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre"; Albert Einstein

« Le but d'un zoo est de ne pas tenir des animaux, mais d'assurer le futur des espèces »
avatar
Yoan
Admin
Admin
Messages : 9113

Re: [Info Zoonaute] L'ASFA et l'ASPAS demandent l'arrêt de la chasse de la Grive à pieds jaunes

le Mar 15 Déc 2015, 18:50
Grive à pieds jaunes : chasse suspendue ! Nouvelle victoire en faveur de cet oiseau mondialement menacé !

La chasse de la grive à pieds jaunes, oiseau mondialement menacé, est à nouveau stoppée en Guadeloupe ! Le 11 décembre, deux associations, l’ASFA (1) et l’ASPAS (2), ont fait suspendre en urgence l’arrêté préfectoral autorisant cette chasse. Le tribunal administratif de Basse-Terre a en effet douté de la pertinence et de la légalité de la décision d’un préfet sous influence.

Pour la deuxième fois, les arrêtés du préfet de Guadeloupe autorisant la chasse de cet oiseau endémique des Petites Antilles ont été retoqués par la justice.

La grive à pieds jaunes est inscrite sur les listes rouges mondiale et nationale des espèces menacées de l’UICN (3). Elle n’existe plus que sur trois îles au monde. Elle est protégée en Dominique et sur Montserrat, mais sa chasse persistait en Guadeloupe.

L’ASFA et l’ASPAS se félicitent de ce que le juge nous donne à nouveau raison et ordonne d’arrêter en urgence la destruction de cette espèce. Qui plus est, dans un contexte où le préfet permet l’exercice d’une chasse laxiste, non organisée en territoire et sans aucun schéma départemental cynégétique.

Reste maintenant à s’assurer que l’État prendra toutes les mesures de contrôle pour faire respecter scrupuleusement cette interdiction. Espérons ne pas devoir, l’année prochaine encore, attaquer les décisions d’un préfet un peu trop influencé par les représentants locaux de l’ONCFS et du lobby de la chasse, assez irresponsables pour contester les statuts UICN, et décréter arbitrairement que la grive n’est pas du tout menacée !

L’ASFA et l’ASPAS renouvellent leur demande - restée lettre morte - à la ministre de l’Écologie afin qu’elle accorde enfin à cet oiseau le statut qu’il mérite : celui d’une espèce protégée ! Il est grand temps que la France respecte dans les actes ce patrimoine naturel précieux et vulnérable d’outremer et qu’elle cesse de violer les dispositions des conventions internationales, qui l’y obligent.

(1) Association pour la Sauvegarde et la réhabilitation de la Faune des Antilles.
(2) Association pour la Protection des Animaux Sauvages.
(3) Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

_________________
"Si les abeilles disparaissaient, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre"; Albert Einstein

« Le but d'un zoo est de ne pas tenir des animaux, mais d'assurer le futur des espèces »
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum