Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier

Statistiques
Nous avons 637 membres enregistrésL'utilisateur enregistré le plus récent est oceanecanariaNos membres ont posté un total de 10841 messagesdans 6437 sujets

Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Yoan
Admin
Admin
Messages : 9457

[Info Zoonaute] Tanzanie : les éléphants de Selous pourraient disparaitre d'ici 2022

le Mer 01 Juin 2016, 17:28
En moins de 40 ans, la réserve de Selous, l'une des plus anciennes réserves d’Afrique classée au Patrimoine mondial de l’Unesco, a perdu près de 90% de sa population d’éléphants. Si aucune mesure n’est prise rapidement pour mettre fin au braconnage industriel et autres menaces exercées sur Selous, ses éléphants pourraient disparaitre d’ici 2022.

Elephant d’Afrique mâle dans la Réserve de gibier de Selous © GaryRobertsphotography / Alamy Stock Photo

Selous, qui était dans les années 1970 l’un des principaux refuges pour les éléphants en Afrique, ne compte plus que 15 000 éléphants sur les 110 000 qui parcouraient les savanes, les zones humides et les forêts de son territoire. Depuis 1976, Selous a perdu près de 2 500 éléphants par an en moyenne

C’est le constat alarmant que le WWF dresse aujourd’hui dans une nouvelle analyse appelant à une action mondiale et collective pour mettre un terme d’ici 2018 au braconnage industriel qui décime les éléphants de Selous et dont l’accélération inquiétante a entrainé le classement du site sur la Liste du Patrimoine mondial en péril en 2014. Entre 2010 et 2013, en moyenne six éléphants ont été abattus chaque jour dans la réserve.

Cette analyse met également en exergue l’impact direct du braconnage sur le potentiel touristique du site, et à travers lui de la Tanzanie, qui repose sur les grandes populations d’espèces sauvages qu’il abrite et sur ses écosystèmes naturels. Les secteurs des voyages et du tourisme à Selous représentent 6 millions de dollars par an et permettent à plus de 1,2 million de personnes de subvenir à leurs besoins.

Malheureusement, la menace exercée sur Selous n’est pas uniquement liée au braconnage. L'Unesco a exprimé ses inquiétudes concernant les activités industrielles telles que l'exploitation minière, l'exploration pétrolière et gazière ou la construction de barrages qui pourraient également porter atteinte au bon état de Selous.

A l’heure actuelle, 75% de la surface de Selous est couverte par des concessions de pétrole et de gaz et on compte 54 concessions minières dans la réserve.

Le Comité du Patrimoine mondial qui aura lieu les 12 et 13 juillet 2016 à Istanbul pourrait faire évoluer le classement de Selous au Patrimoine mondial. Pour qu’il soit retiré de la Liste du Patrimoine mondial en péril, le WWF appelle à plus d’efforts en matière de lutte contre le braconnage, à une évaluation des impacts des activités industrielles, à une orientation des investissements vers des infrastructures touristiques durables et à unerépartition équitable des bénéfices avec les communautés locales.


Rivière de Rufiji, Réserve de gibier de Selous © Michael Poliza / WWF

Amani Ngusaru, directeur général du WWF Tanzanie
« Selous est le seul site du Sud de la Tanzanie à avoir été classé au Patrimoine mondial et l’une des dernières grandes régions sauvages de l’Afrique. Sa valeur pour le pays et pour le reste du monde tient surtout aux espèces sauvages qu’il abrite et à ses écosystèmes préservés. Parvenir à un objectif « zéro braconnage » des éléphants est la première étape que Selous doit franchir pour exploiter son potentiel de développement soutenable. Ensemble, nous devons nous assurer que ce trésor naturel soit protégé de tout préjudice. »

Pascal Canfin, directeur général du WWF France
« En avril dernier, le WWF a tiré une première fois la sonnette d’alarme en indiquant que la moitié des sites du Patrimoine mondial sont menacés par des activités extractives, par la construction d’infrastructures ou encore par l’exploitation forestière illégale. La réserve de Selous, qui fait partie de ces sites en danger, incarne aujourd’hui notre mobilisation pour préserver notre patrimoine commun. Gagnons la bataille de Selous pour gagner la bataille de la planète.
»

_________________
"Si les abeilles disparaissaient, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre"; Albert Einstein

« Le but d'un zoo est de ne pas tenir des animaux, mais d'assurer le futur des espèces »
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum