Forum Zoonaute

Bienvenue sur le forum de l'Association Zoonaute !
Forum Zoonaute

Forum de l'Association Zoonaute pour les passionnés des parcs animaliers

Pour avoir accès à la totalité du forum, il suffit de vous inscrire et de poster un message!

Connexion

Récupérer mon mot de passe

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 36 le Mer 14 Aoû 2013, 15:24

Statistiques

Nos membres ont posté un total de 10019 messages dans 5935 sujets

Nous avons 681 membres enregistrés

L'utilisateur enregistré le plus récent est GARY78


Une tigresse de l'Amour remise en liberté dans l'Extrême-Orient russe

Partagez
avatar
Yoan
Admin
Admin

Messages : 8751

Une tigresse de l'Amour remise en liberté dans l'Extrême-Orient russe

Message par Yoan le Ven 17 Mai 2013, 14:26

Communiqué de IFAW (le Fonds international pour la protection des animaux)

(Réserve naturelle de Bastak, Russie - 16 mai 2013) - Une tigresse nommée Zolushka (Cendrillon en russe) a été remise en liberté dans le cadre d'une opération menée conjointement par le Fonds international pour la protection des animaux (IFAW), le Phoenix Fund, le Special Inspection Tiger, l'A.N. Severtsov Institute of Ecology and Evolution et l'Académie des sciences russe.


© IFAW

Cette tigresse de Sibérie a perdu sa mère, probablement victime des braconniers, au cours de l'hiver 2012, une situation courante dans l'Extrême-Orient russe.

« L'habitat des tigres se réduit comme peau de chagrin. Leurs zones de chasse sont entamées par la déforestation et les feux de forêts, qui ont atteint des niveaux inégalés. Le déclin des populations de mammifères ongulés (leur principale source d'alimentation) pèse également lourdement sur leur survie », explique Maria Vorontsova, Directrice d'IFAW Russie. « Les tigres sont très recherchés pour la préparation de remèdes issus de la médecine traditionnelle en Chine, ce qui explique l'essor du braconnage. Tout cela entraîne une hausse de la mortalité des femelles tigres. Et les tigrons affamés et épuisés finissent souvent par arpenter les villages à la recherche de nourriture. »

Cendrillon a dû être capturée et placée dans le centre de réhabilitation dédié aux espèces en danger construit par le Severtsov Institute of Ecology and Evolution et le Special Inspection Tiger, à proximité du village d'Alexeyevka, dans le Primorié.

Grâce aux efforts déployés par ces deux organismes et au soutien financier d'IFAW et du Phoenix Fund, Cendrillon a pu bénéficier d'un programme de réhabilitation unique.

L'animal a ainsi passé un an dans le centre de réhabilitation sous l'œil attentif des soigneurs qui se sont employés à la remettre sur pied et à préparer son retour à la liberté.

Cendrillon a donc appris à chasser et à traquer ses proies. Pendant six mois, elle s'est nourrie exclusivement de cerfs, de porcs et de ratons-laveurs vivants dans son vaste enclos.

Tout contact avec l'homme a été exclu, la surveillance ne se faisant qu'au moyen de caméras.

« La tigresse est désormais prête à retourner à la nature. Elle est en forme et réussit sans problème à traquer et à chasser ses proies tout en évitant le contact avec les hommes », explique le Dr Viatcheslav Rozhnov, Vice-président du Severtsov Institute of Ecology and Evolution.

« Grâce à l'expertise de l'équipe du centre de réhabilitation, Cendrillon est tout à fait prête à prendre un nouveau départ, seule. », affirme Sergei Bereznuk, Directeur du Phoenix Fund.

Cendrillon a été équipée d'un collier satellite et relâchée la semaine dernière dans la réserve naturelle de Bastak, dans le Primorié, où des rangers se chargeront de suivre son évolution. Les données recueillies par satellite montrent déjà que la tigresse s'approprie rapidement la réserve et laissent penser qu'elle s'habitue avec succès à sa nouvelle vie en pleine nature.

« Nous espérons aussi qu'elle mettra bientôt bas », affirme Mme Vorontsova. « Aujourd'hui, on ne compte plus que 3 200 tigres à l'état sauvage, dont environ 400 en Russie. Chaque vie doit donc être préservée si nous voulons sauver cette espèce de l'extinction. »


_________________
"Si les abeilles disparaissaient, l'homme n'aurait plus que quatre années à vivre"; Albert Einstein

« Le but d'un zoo est de ne pas tenir des animaux, mais d'assurer le futur des espèces »

    La date/heure actuelle est Mer 24 Mai 2017, 10:00